Skip to content

Lisez le texte 6 à parrainer

 

Voici le sixième texte de la campagne de parrainage d’intros, « Adopte une série », organisée en février par 8000 mondes. Lisez ce texte et commentez-le si vous voulez aider son auteur. Si vous avez envie de lire la suite et de voir ce texte devenir une série 8000 mondes, venez voter du 20 février au 5 mars pour lui.

adopteunesérie texte6


Gare d’Adélaïde, Australie. Dans l’embrasure de la porte principale, une femme âgée fait une entrée remarquable. Elle dépose délicatement ses bagages et adopte une posture d’une élégance majestueuse en cherchant du regard le guichet. En vérité, elle donne du répit à ses bras tétanisés. Le poids des années a fait son chemin et elle n’est plus l’aventurière fougueuse d’hier.
Après avoir repris son souffle, elle empoigne ses bagages et pénètre dans le grand hall, la tête haute.
Elle fait à peine quelques mètres qu’un jeune homme s’élance à sa rencontre.

– Madame, puis-je vous proposer mon aide ?
– Vous êtes bien aimable, mais cela ne sera pas nécessaire.
-Vous êtes sûre ? Insiste poliment le jeune homme. Si je puis me permettre, il n’est pas conseillé de porter de telles charges à votre âge, laissez-moi au moins vous accompagner au guichet.
Vexée, la femme stoppe nette sa course, et lance :
– Si je puis me permettre, ce n’est pas mon premier voyage… occupez-vous donc de vos affaires !

Son billet en poche, la femme scrute le hall. Une place se libère à côté du jeune homme de tout à l’heure. Il est en pleine conversation avec son voisin de banc. La femme s’installe discrètement et tend l’oreille.
Le jeune homme s’appelle David. C’est un étudiant qui se rend à Paris. Il est excité à l’idée de parcourir de nombreux pays, qu’il énumère avec joie.
La femme s’étonne d’avoir la même feuille de route. S’imaginer voyager avec ce jeunot coquet la contrarie, mais rapidement, ses bras endoloris la font changer d’avis. Elle tente une approche stratégique :

– Excusez-moi pour tout à l’heure, je n’aime pas jouer les demoiselles en détresse. J’ai cru entendre que vous vous rendiez en France. Il se trouve que je m’y rends également, pour voir un vieil ami. Peut-être pourrions-nous faire la route ensemble ?
– C’est mon premier voyage… mais occupez-vous de vos affaires !

La femme s’avoue l’avoir cherché et se rend compte qu’elle n’a plus le charme d’antan.
Pour passer le temps, elle tire de son sac un livre, qu’elle ouvre à une page dédicacée. A ses côtés, David, piqué par la curiosité envers cette vieille dame un peu étrange, jette un œil par-dessus son épaule.
“… une héroïne qui rend hommage à l’aventurière fougueuse et libre que tu étais…”
David a juste le temps de découvrir le titre “Mistress Branican” et le nom de son auteur, avant que la dame ne porte l’ouvrage contre sa poitrine. Ses yeux s’écarquillent.
– Madame?. Je… euh… votre livre… Votre vieil ami, c’est Monsieur Jules Verne ?
– En effet, se contente de répondre la femme, nostalgique.
Un sourire immense éclaire le visage du jeune homme.
– Mes études, ce voyage, cet itinéraire, bafouille-t-il, c’est pour être un grand aventurier, comme lui.
La vieille dame se met à rire.
– Eh bien pour tout vous dire, Jules Verne était en réalité un piètre aventurier. Je le sais mieux que personne puisqu’il m’a poursuivie aux quatre coins du monde, il y a longtemps, se souvient la femme.
Une étincelle parcourt alors le regard de la femme :
– Vous savez quoi ? Si vous êtes assez gentil pour m’aider pendant ce voyage, je vous raconterai la vérité sur ses voyages extraordinaires.
– Marché conclu chère Madame, répond-il sans attendre.
– Marché conclu, mais arrêtez avec vos “Madame”. Appelez-moi Dolly, Dolly Branican.


Ce texte vous a plu ? Vous avez envie d’aider son auteur ? Laissez un commentaire !
Rendez-vous le 20 février pour le vote. Pour ne pas le manquer : Suivez 8000 mondes sur Facebook.

Découvrez les autres textes :

Lire le texte 1.

Lire le texte 2.

Lire le texte 3.

Lire le texte 4.

Lire le texte 5.

Pour voter sur Facebook pour ce texte, suivez ce lien.

Pour découvrir la première série 8000 mondes, venez lire Orsan.

Share

14 Comments

  1. Carette Carette

    Belle idée ,j’aime beaucoup ….j’attends la suite !

  2. Tara Sekoia Tara Sekoia

    Adopté ! vraiment hâte de lire la suite de l’aventure !

  3. Isabelle Isabelle

    Hâte de lire la suite!

  4. Nicolas BONIN Nicolas BONIN

    Suite à vos remarques, le texte a été modifié. L’occasion pour vous de recevoir un message :

    « Merci beaucoup à tous pour vos messages d’encouragements et vos retours. Celà rajoute une petite pression pour ne pas vous décevoir, mais c’est très motivant ! Suite à vos remarques, voici une version un peu modifiée !

  5. HIOL-LOMBARDO Céline HIOL-LOMBARDO Céline

    Un texte qui m’a intrigué, et que j’ai relu plusieurs fois. J’aurai peut-être aimé un peu plus de description sur les personnages. Dans le fond, le plus important c’est que j’ai envie d’en savoir plus, donc c’est gagné !
    Mon vote est acquis, good luke

  6. vatel vatel

    Moi aussi ce personnage me fait penser à « l’arracheuse de dents ». en tout les cas un début prometteur…

  7. maryse maryse

    Décidément ce texte me plaît beaucoup !
    Quelques remarques : première phrase: une femme âgée MAIS élégante : tu vas t attirer les foudres de ton lectorat féminin .
    Ensuite: tu peux aller plus loin dans le côté théâtral de l’entrée en scène de Dolly car juste  » marquer une pause » n’a rien de théâtral. on aimerait la voir peut être toi ser du regard les autres ou sourire à la foule ou lever les bras au ciel ou sauter puis grimacer de douleur à cause de son âge avancé ou je ne sais quoi d’autre mais qui serait théâtral.
    Et pour finir : au début elle refuse ensuite et à la fin elle lui demande de l’aide : il faut une action au milieu qui justifierai que finalement elle a bien besoin de son aide( elle trébuche etc.).

    Sinon ton personnage de Dolly me fait un peu penser à celui de Lucile BRADSOCK – une vieille femme avec du panache – dans le roman » l’arrache use de dent  » et dont je te recommande la lecture.

  8. maryse maryse

    Thème original, duo atypique et plein de promesses, écriture nickel: je vote pour !
    Hâte de lire la suite!
    ( et d’en connaître l’auteur !
    Bravo !

  9. Jérôme Jérôme

    Net, propre et sans bavure. La plus belle plume parmi les participants ?! Mon coeur d’amiénois, donc attachés à Jules Verne s’est rechauffé soudainement.
    Amiens et Jules Verne, une histoire d’amour comme cette vielle dame et son Jules ?
    Ça me rappelle, enfant, quand la première fois mon père avait ressortit une lettre qu’il possédait. Une lettre écrite de Jules Verne à sa servante. Est ce que la veille dame … Peut être ?
    Merci en tout cas de m’avoir rappelé cet épisode de mon existance.

  10. Laurent Laurent

    Slt ! Super intro pleine de promesses sûrement à une époque que l’on traite peu. Féru d’Histoire j’espère que de nombreuses références seront au RDV !

  11. GUERIN GUERIN

    Le duo de la vieille femme et du jeune homme est prometteur. Suis curieuse de la suite, même si elle semble ne proposer qu’une narration : j’ai un peu peur de rester dans ce hall d’accueil ! Il suffirait peut-être qu’ils embarquent dès la scène d’exposition pour que le lecteur sache que l’action va se joindre à la narration ?

  12. J’attends en effet avec impatience les révélations de cette « amie » de Jules Verne !

  13. Léo Léo

    Je suis dans le train avec Dolly, prête à boire ses paroles, moi aussi !

  14. Karine Karine

    J’aime beaucoup! On a vraiment envie de lire la suite! Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *