Skip to content

Lisez le texte 1 à parrainer

Voici le premier texte de la campagne de parrainage d’intros, « adopte une série », organisée en février par 8000 mondes. Lisez ce texte et commentez-le si vous voulez aider son auteur. Si vous avez envie de lire la suite et de voir ce texte devenir une série 8000 mondes, venez voter du 20 février au 5 mars pour lui.

adopteunesérie texte1


20 mars, Paris, 16 h 15
— Qu’est-ce que c’est que ce BORDEL ? tonna la présidente en s’asseyant lourdement dans son fauteuil.
Cela faisait déjà quelque temps et quelques présidents que le ton raffiné et les phrases feutrées n’étaient plus l’ordinaire du salon doré de l’Élysée. En face de la présidente, un militaire et un technicien civil se disputaient déjà la parole. Derrière eux des ministres, appelés toutes affaires cessantes, faisaient leur apparition les uns après les autres. Des gendarmes armés gardaient farouchement les portes contre les journalistes qui, on ne savait comment, avaient déjà flairé la situation de crise. La présidente chassa sur le côté une mèche de sa légendaire chevelure noire et bouclée, puis fit signe au civil de parler.
— Alors voilà : nous avons perdu le contact avec la Nouvelle-Zélande puis la Nouvelle-Calédonie il y a quelques heures. Internet, téléphone… tout est tombé en rade vers minuit heure locale.
— Nos troupes sur place sont injoignables ! ponctua le militaire, un colonel aux cheveux presque blancs.
— On a pensé à un problème lié au temps qu’il fait dans cette partie du monde avec l’ouragan René qui passe, relança le civil. Parfois une antenne relais casse. Un court-circuit dans un transfo peut aussi provoquer ce genre de choses. Ce n’est pas censé arriver, il y a des circuits de délestage, mais vous savez…
La présidente fit tourner sa main autour de son poignet dans un signe éloquent pour lui demander d’accélérer.
Ce jour-là, les éleveurs manifestaient dans Paris, l’opposition montait en épingle une déclaration malheureuse du ministre des Affaires étrangères et le dernier sondage ne montrait pas d’amélioration de l’opinion alors qu’on entrait dans la dernière année du mandat.
Le scientifique augmenta son débit sans réduire le niveau de détail de son récit.
— Il y a une heure, on a perdu la côte est de l’Australie. Télécommunications, Internet, satellites même. Ça a provoqué un début de panne sur le réseau mondial.
— Ce n’est plus un événement météo, madame la présidente, intervint le militaire. Les satellites ne répondent plus. Moi, je ne vois qu’une bombe nucléaire en altitude qui peut provoquer ça, mais…
La présidente se redressa.
— Qui peut… ?
— Ce ne sont que des spéculations ! reprit le technicien avec un regard furieux vers le colonel. Et à mon avis, il s’agit d’autre chose. Mais, nous n’avions pas fini, madame la présidente : il y a quinze minutes, le Japon a disparu à son tour. Et on vient de perdre la Corée.
Un silence pesant s’abattit sur la salle. Même le doré des lustres sembla pâlir, imitant les humains dans la salle. La présidente se releva lentement, la bouche entr’ouverte. Les camions de lait déversant leur contenu devant l’Assemblée nationale, le faux pas diplomatique du ministre des Affaires étrangères et même l’orage qui se préparait pour les prochaines élections venaient de perdre une bonne partie de leur substance.
—  Qu’est-ce que c’est, alors ?
— On ne sait pas. Mais c’est que c’est plus fort que nous, et ça arrive à toute vitesse.


Ce texte vous a plu ? Vous avez envie d’aider son auteur ? Laissez un commentaire !
Rendez-vous le 20 février pour le vote. Pour ne pas le manquer : Suivez 8000 mondes sur Facebook.

Découvrez les autres textes.

Lire le texte 2.

Lire le texte 3.

Lire le texte 4.

Lire le texte 5.

Lire le texte 6.

Pour voter sur Facebook pour ce texte, suivez ce lien.

Pour découvrir la première série 8000 mondes, venez lire Orsan.

 

Share

16 Comments

  1. Erick Erick

    Suggestion a l’auteur (e):
    Temps1: cyber attaque et prise pouvoir
    Temps2: le temps des alliances (equilibre des pouvoirs)
    Temps3: retour aux origines et le surgissement d’un nouveau pouvoir (le règne animal)
    Temps4: nouvelle Eve ou le desir d’enfanter
    Temps5: nouveau règne ou l’empechement du retour du meme.

    Voila, en un mot comme en 100: votez, chers amis, pour le texte 1.

  2. super beau texte j adore

  3. Patricia Patricia

    J’aime bien l’idée d’une femme présidente . Voir des pays disparaître c’est flippant. J’adhère hâte de lire la suite

  4. Nelly Bussy Nelly Bussy

    J’aime saisir le pouvoir incarné par les personnages, leur force et leur fragilité.

  5. Nicolas BONIN Nicolas BONIN

    Le texte a été modifié par son auteur pour tenir compte de vos remarques ! Merci pour lui (ou elle 😉 ) !

  6. Erick Erick

    Bonjour,
    J’aime bien l’idee de crise, et que ce soit une femme qui doive y faire face.
    Nous avons tellement l’habitude de voir des hommes a l’oeuvre. Mais je suggere une modeste piste a l’auteur:
    Imaginons que la presidente feint la surprise, et qu’en realite elle est derriere tout cela avec l’aide de puissantes machines avec lesquelles elle a passe un pacte. Celui-ci n’a pour but que de mettre un terme a un modele de societe, en verite, tenu par des parlementaires indociles: comme la democratie. Elle reve de diriger le monde en autocrate, comme personne n’avait pu le faire avant elle, et de reduire les hommes. Mais pour cela, elle a besoin des machines. Mais une question demeure: lorsqu’elle touchera du doigt le but qu’elle s’etait fixe: sur qui regnera t-elle? Les machines ne vont-elles pas la renverser?
    Bon courage a l’auteur(e).

    • Nicolas BONIN Nicolas BONIN

      Bonjour, la personne qui a écrit ce texte vous réponds : Merci de votre commentaire et de vos conseils… Avec un peu de chance, nous pourrons voir ce qui attends tout ce petit monde et qui est le « grand méchant » de cette histoire

  7. Nicolas BONIN Nicolas BONIN

    Bonjour, la personne qui a écrit ce texte a souhaité répondre aux nouveaux messages. Je me permets d’être son messager :

    « Maryse: Merci pour votre commentaire. Pour ce qui est de « vivre » ce qui se passe… c’est prévu bien sûr, mais sur la suite du récit. Je préférai l’idée de « prévenir avant de frapper », de placer l’essentiel de l’intrigue dans une région qui aurait eu le temps de voir le « truc » arriver.
    Quand à la dernière remarque du technicien, bien entendu! Et merci à tous pour ce retour.

    Chipek: Ah! Ah!

    Jérôme: Merci. Je vais essayer… »

  8. maryse maryse

    Positif: le dynamisme et le rythme
    Point d’amélioration : et si tu nous faisais assister en direct à la disparition dun pays plutôt qu un tiers aille raconter à la présidente que les pays disparaissent ? Ainsi on VIVRAIT le moment en même temps que ton héros. Le lecteur ressentirait plus d’émotions et tu l’embarquer ais avec tes personnages dans ce récit.
    Et comme mes camarades: faut retirer  » la fin du monde » , ça fait retomber toit ton récit.
    Courage pour tes corrections et j’ai bien envie de lire la suite !

  9. Chipek Chipek

    Dans un autre texte, la Réunion se coupe de la métropole, ici c’est la nouvelle Calédonie ! Je vais de ce pas lire les textes 2,3,4 et 6 pour voir si St Pierre et Miquelon, la Guyane ou les Antilles menacent également de faire sécession ……..

  10. Jérôme Jérôme

    La fin du monde peut-être plus au vu des abonnés absents. J’aurais aimé le petit truc qui nous aurait projeté dans. Tiens, ce sujet récurrent va être traité différemment…

  11. Nicolas BONIN Nicolas BONIN

    Bonjour, la personne qui a rédigé ce texte et reste pour l’instant anonyme tient à vous remercier de vos réponses et à vous faire passer un message. Je joue les messagers :  » « Réponse à GUERIN: Merci! Quant à la présence de « la fin du monde »… j’avoue! de la tentation de « spoiler » un peu le lecteur à la toute fin des 500 mots qui nous étaient impartis…
    Réponse à Joëlle: Très juste! Une « chaine de montagne devrait suffire.
    Réponse à Pierre Niocel: Merci!

  12. GUERIN GUERIN

    On entre de plain-pied dans la situation, qui fait état de précédents, comme si nous prenions une histoire en cours. C’est très dynamique. Le personnage de la Présidente est intéressant. La seule chose qui me gêne, c’est l’effet d’annonce de la fin du monde. Le « on ne sait pas » me suffirait…

  13. L’intro est intéressante et intrigante mais il y a quelques petites choses qui me chiffonnent quant à certaines expressions (notamment le « véritable cordillère de montagnes de muscles. » -> une cordillère étant une chaine de montagnes, la redondance me gêne un peu.

  14. Pierre Niocel Pierre Niocel

    Une intro qui rentre dans le vif du sujet et reste mystérieuse sur les personnages et l’intrigue. J’adore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *